nick-morrison-FHnnjk1Yj7Y-unsplash-creation-dentreprise

Mon parcours dans la création d’entreprise et dans la formation

Lorsque j’ai décidé de me lancer dans la création d’entreprise et de me former en sophrologie, il fallait absolument que je sache si mon projet était viable.

Je me suis donc tournée vers les bons interlocuteurs :
ID Formation : organisme pour l’insertion professionnelle qui m’a permis de faire le point sur mon projet et de m’indiquer qu’elles étaient les étapes nécessaires à sa bonne réalisation.
– La BGE des Hauts-de-France : qui a assuré un accompagnement complet et qui m’a aidé dans la réalisation de mon business plan.
– Mon employeur : qui m’a donné son accord pour pouvoir travailler dans ce domaine (je suis soumise à un accord employeur par mon contrat de travail particulier) et qui a assuré le maintien de ma rémunération pendant mes journées de formation.

Étant salariée, il a été particulièrement compliqué de pouvoir gérer l’activité professionnelle habituelle, la vie de famille qui continue, mais également toutes les démarches à effectuer (étude de marché, étude de concurrence, estimation du chiffre d’affaire prévisionnel, etc…).

J’ai beaucoup de chance d’avoir un conjoint compréhensif et patient qui m’a énormément aidé et conseillé dans mes démarches (notamment pour la réalisation de ce site internet 😉).
Je remercie également nos 3 enfants avec lesquels j’ai dû passer moins de temps afin de me consacrer à ces activités nécessaires.

Une fois le business plan validé par la BGE, le bilan s’est révélé très positif puisque mon projet de cabinet de sophrologie était totalement viable financièrement.

J’ai donc décidé de financer ma formation moi-même grâce à mon CPF (Compte Personnel de Formation) et mes ressources propres.

Pendant les 9 mois d’attente avant le début de ma formation, je me suis attelée à réaliser mon logo, mon site internet, trouver de futurs partenaires et mettre en place les cours de sophrologie à venir.

Et c’est ainsi qu’en juillet 2021, j’ai enfin pu créé mon cabinet de sophrologie : l’Atelier du Positif.

A lire également